Présentation

Imaginez un tableau noir conventionnel sur lequel vous pourriez non seulement écrire et dessiner mais également disposer, afficher, manipuler, annoter des images, des photos de vidéos, des séquences sonores, des cartes géographiques, des pages web, des animations interactives, des applications... Imaginez que vous puissiez composer à l'avance les contenu du tableau que vous souhaitez afficher et compléter avec vos élèves durant votre heure de cours, contenu que vous pourrez à l'avenir utiliser autant de fois que vous le désirez et en quelques clics. Imaginez que ces contenus puissent être rapidement partagés avec vos collègues et vos élèves. Imaginez qu'un un clic vous puissiez enregistrer votre présentation sous la forme d'une vidéo que vous pourrez ensite mettre à disposition de vos élèves. Imaginez un tableau que vous puissiez effacer en quelques secondes et dont vous pourriez conserver indéfiniment toutes les annotations que vous y avez faites. Imaginez un tableau sur lequel vous puissiez en un instant afficher la page d'un livre ou une feuille manuscrite tel la solution d'un exercice rédigée par un élève ou le résultat d'un travail de groupe, papier pouvant être annotée sous les yeux des élèves.

Tout cela et bien plus encore, vous pouvez désormais le réaliser avec le tableau blanc interactif (TBI) installé dans chaque salle de classe de l'école !

Le TBI est composé de différents éléments matériel et logiciel :
  • un ordinateur
  • un projecteur et son écran
  • une tablette avec stylet (écran)
  • une caméra de documents
  • un logiciel TBI
Dans la version retenue dans les collèges, l'enseignant modifie le contenu de son tableau à l'aide de son stylet ou de sa souris sur l'écran même de son ordinateur. Ce contenu est projeté sur l'écran du beamer. Il existe aussi des TBI permettant d'écrire ou dessiner directement sur l'écran de projection, comme on le ferait avec un tableau noir conventionnel. Cette solution a cependant deux inconvénients : l'enseignant tourne le dos à sa classe lorsqu'il écrit au tableau et il peut être régulièrement importuné par l'éclairage du projecteur quand il se retourne face à la classe.

Les possibilités d'application dans les différentes branches et les différentes situations d'enseignement étant innombrables, il est impossible d'en dresser une liste exhaustive. Leur principale limites réside dans l'imagination des enseignants. Et le partage des expériences des uns et des autres vient encore enrichir ces possibilités à travers les synergies dégagées.